Vous êtes ici

Dans les rivières

Les rivières provençales sont soumises à une alternance de périodes sèches et de périodes de fortes crues. On y trouve des espèces animales et végétales qui se sont adaptées à ces conditions de vie. Dans les ruisseaux de première catégorie, les espèces les plus emblématiques sont :

L’Ecrevisse à pieds blancs
Seule écrevisse d’origine naturelle en Provence, l’écrevisse à pieds blancs est en voie de disparition en France. Son déclin est si rapide qu’en une génération les provençaux l’ont vue disparaître de cours d’eau où ils la pêchaient abondamment pendant leur enfance.
Les causes de cette raréfaction sont multiples, la première étant la modification de son milieu. Cette espèce est particulièrement exigeante, à la fois sur la pureté de l’eau, sa température et l’ombrage des rivières. Toute modification entraine un affaiblissement des populations qui sont alors fragilisées faces aux maladies et aux parasites.
 
Les poissons
Deux poissons aux exigences proches de celles de l’écrevisse à pieds blancs peuplent les rivières sur site. Il s’agit du Barbeau méridional, une espèce méditerranéenne et du Blageon. Tous les deux sont en déclin sur leur aire de répartition.
Participer à leur protection, c’est aussi participer à la protection de la qualité des rivières et de l’eau.

La Cistude

Cette petite tortue d'eau douce est elle aussi en danger de disparition en France. Sur le site une petite population subsiste. Elle dépend de la qualité des cours d'eau, mais aussi de la présence de prairies humides.